" />

Direction de la coopération pour le développement (DCD-CAD)

Coopération pour le développement 2017

Données et développement

voir les éditions précédentes

Disponible à partir de 31 octobre 2017

Également disponible en: Anglais

book

L’édition 2017 du rapport Coopération pour le développement a pour thème « Données et développement ». Les « données massives » et l’« internet des objets » sont bien plus que de simples expressions à la mode : la révolution des données transforme le mode de fonctionnement des économies et des sociétés dans le monde entier. Les Objectifs de développement durable conjugués à la révolution des données offrent de nouvelles opportunités : des données plus nombreuses et de meilleure qualité peuvent contribuer à encourager une croissance inclusive, à combattre les inégalités et à lutter contre le changement climatique. Ces données sont également cruciales pour mesurer et suivre les progrès réalisés au regard des Objectifs de développement durable.

Il est incontestable que ces données sont fondamentales pour faciliter le développement. Cependant, on continue d’observer des carences inquiétantes au niveau des données de base concernant la population et l'environnement, ainsi qu’une faible capacité des pays en développement à produire les données dont les responsables de l’action gouvernementale ont besoin pour produire des résultats concrets, visibles et durables dans le domaine du développement. Parallèlement, l'investissement dans le renforcement des capacités statistiques – qui représentait environ 0.30 % de l’APD en 2015 – ne constitue pas une priorité pour la plupart des fournisseurs d’aide au développement.

Un leadership politique fort, davantage d’investissements et une action plus collective sont nécessaires si l’on veut remédier à la "fracture des données" qui fait obstacle au développement. Avec l’avènement de la révolution technologique, les pays en développement et les donneurs ont une chance unique d’agir pour stimuler la production de données et leur utilisation au profit des citoyens. Ce rapport propose des actions prioritaires et recense les bonnes pratiques qui aideront les responsables de l’action publique et les fournisseurs d’aide au développement à combler la fracture mondiale des données, en particulier par le renforcement des systèmes statistiques dans les pays en développement. En un mot : de meilleures données pour des meilleures politiques, et une vie meilleure.

TABLE DES MATIERES

Profils des fournisseurs de coopération pour le développement32 chapitres disponibles
Tendances des politiques d'aide et du financement du développement
Australie
Autriche
Belgique
Canada
République tchèque
Danemark
Institutions de l'Union européenne
Finlande
France
Allemagne
Grèce
Hongrie
Islande
Irlande
Italie
Japon
Corée
Luxembourg
Pays-Bas
Nouvelle-Zélande
Norvège
Pologne
Portugal
République slovaque
Slovénie
Espagne
Suède
Suisse
Royaume-Uni
États-Unis
Fournisseurs de coopération pour le développement non membres du CAD : récentes tendances et caractéristiques
Annexes1 chapitre disponibles
Notes méthodologiques sur les profils des membres du Comité d'aide au développement
Powered by OECD iLibrary

_01_DCR_banner.jpg

Case StudiesWorking Paper | ODA Profiles | Blogs | Infographics | Sign up

 

 Ce rapport sera bientôt disponible en français

SIX FAÇONS D'AGIR POUR DE MEILLEURES DONNÉES AU SERVICE DU DÉVELOPPEMENT

 Améliorer les données sur le développement durable, c'est l'affaire de tous

Moyennant un effort financier additionnel relativement modeste, les fournisseurs de coopération pour le développement peuvent combler le déficit de financement annuel estimé de USD 685 million pour les données relatives aux ODD dans les pays les moins avancés. Pour y parvenir, l'aide consacrée aux statistiques doit augmenter d'environ USD 200 million par an, c'est-à-dire dépasser le niveau de 541 millions USD atteint en 2015, et de le maintenir jusqu'en 2030.

L’accroissement du volume de l’aide ne sera pas à lui seul une garantie de réussite. La qualité du financement consacré aux statistiques doit être améliorée par la réduction des doubles emplois, le ciblage des investissements sur les pays où les besoins sont les plus grands, en veillant à prendre en compte les besoins de chacun, à s’aligner sur les priorités des pays en matière de données, et à développer les capacités statistiques de façon à en renforcer la pertinence et la pérennité

(click image to enlarge)

 

 

ÉTUDES DE CAS (en anglais)

Le rapport Coopération pour le développement 2017 appelle à saisir une double opportunité : la révolution technologique en cours et l’élan politique des Objectifs de développement durable sont pour les acteurs de la coopération l’occasion d’investir d’avantage dans les données, et de les mettre véritablement au service du développement. De nombreuses initiatives sont déjà en cours: ces études de cas analysent les plus prometteuses

 

 

 

 

 

 WORKING PAPER: DAC MEMBERS PRIORITIES AND CHALLENGES (en anglais)

_01_DCR_WPcover.jpgLa demande de données solides n'a jamais été aussi forte : les pays ont besoin de données de haute qualité, disponibles en temps opportun, fiables et désagrégées pour mesurer leurs progrès par rapport aux Objectifs de développement durable. Dans le même temps, le monde n'a jamais produit autant de données: les nouvelles technologies, le « big data » et Internet ont entraîné la production d’un volume de données sans précédent. Cependant, une grande partie de ces données n’est pas analysée et reste sous-utilisée. Comment faire se rencontrer l'offre et la demande d’une manière qui produise des résultats concrets pour tous en matière de développement ?

Cet article fait la synthèse des résultats d’un sondage diffusé auprès des membres du CAD entre février et avril 2017. Il dépeint leurs politiques publiques et leurs expériences d’appui aux capacités et aux systèmes statistiques nationaux des pays en développement. Il souligne certains des principaux défis auxquels les membres du CAD sont confrontés pour faire de cette révolution des données un accélérateur du développement durable. Les résultats de cet article nourriront l'analyse du rapport Coopération pour le développement 2017 consacré au thème « Données et développement ».

Ce document de travail n'est disponible qu'en anglais

 PROFILS DES FOURNISSEURS DE COOPÉRATION AU DÉVELOPPEMENT 2017

_01_DCR_CPcoverOù et comment les pays donneurs dépensent-ils leur aide publique au développement (APD) ? Les Profils des fournisseurs de coopération au développement donnent accès aux analyses les plus récentes de ces flux. Ils permettent de suivre les progrès des membres du Comité d’aide au développement (CAD) en matière de respect des principes d’efficacité, et de mesurer leurs efforts pour faire de l’APD un levier des ressources domestiques et privées, à travers, par exemple, l’aide aux administrations fiscales et l’aide au commerce. Les chapitres sur les pays membres du CAD couvrent :

Allemagne  | Australie | Autriche  | Belgique  | Canada   | Danemark  |Espagne |  États-Uni  | Finlande  | France  |  Grèce  | Hongrie  | | Institutions de l UE | Irlande Islande | Italie  | Japon  | Corée  | Luxembourg  | Pays bas  | Nouvelle-Zélande  | Norvège  | Pologne  | Portugal  | République Slovaque | République Tchèque | Royaume-Uni  | Slovenie | Suède  | Suisse  |

Un chapitre présente des données pour les fournisseurs non membres du CAD: Un synthèse met en exergue les tendances récentes en matière de l'APD.

 

LES CHIFFRES SUR L'APD: QUE NOUS DISENT-ILS?

‌Le financement pour le développement n'a jamais été aussi élèvé : en 2016, l'aide publique au développement du CAD a atteint 142.6 mrd USD, et 155 mrd si les pays non membres du CAD sont inclus. Avec plus de ressources, les fournisseurs répondent-ils à leurs engagements envers les plus pauvres et ceux qui ont le plus besoin ?

Cliquer pour aggrandir

 

 

 

Vous voulez plus de visualisation de données? Télécharger des posters (en anglais)

ODA and Beyond: How much does your country contribute? Net resource flows to developing countries

ODA: Where do you spend it?: Main recipients of bilateral ODA in 2014-15

How gender sensitive is your aid?

ODA: How much do you support environemental goals?

ODA: How do you spend it? Composition of bilateral ODA

ODA from countries beyond the DAC membership

 

 

BLOGS SUR LES DONNÉES ET LE DÉVELOPPEMENT

17 octobre 2017, Plus de données impliquent plus de responsabilités, Charlotte Petri Gornitzka, Jorge Moreira da Silva

10 octobre 2017, Améliorer les données sur le développement durable, c'est l'affaire de tous, Martine Durand

19 juin 2017, Will big data transform development? Jorge Moreira da Silva, Johannes Jütting, Ida Mc Donnell

 

RESTER EN CONTACT

Abonnez-vous à la liste de diffusion
 
suivre#2017DCR on Twitter