Le Président Macron et le Secrétaire général Angel Gurría ouvrent la Réunion ministérielle de l’OCDE avec un appel pour une coopération multilatérale qui profite mieux à tous

 


Le Président de la République française, M. Emmanuel Macron, et le Secrétaire général de l’OCDE, M. Angel Gurría, ont ouvert la Réunion annuelle du Conseil de l’OCDE au niveau des Ministres en appelant les pays à déployer davantage d’efforts afin que la coopération multilatérale réponde efficacement aux défis du monde d’aujourd’hui.

 

Cette réunion ministérielle de 2018, présidée par la France, traitera de diverses thématiques, notamment la coopération pour promouvoir une croissance inclusive, le renforcement du commerce international, la coopération en matière de fiscalité et de changement climatique, les solutions pour répondre à l’impact de la transformation numérique et des nouvelles technologies, et le maintien du financement des Objectifs de développement durable. Sur le thème « Refonder le multilatéralisme pour des résultats plus responsables, plus efficaces et plus inclusifs », les Ministres examineront comment améliorer le multilatéralisme et faire en sorte qu’il réponde mieux aux besoins de ceux qui estiment ne pas avoir recueilli les fruits de la mondialisation, tout en permettant de relever de nouveaux défis.

 

« La coopération multilatérale a donné lieu à des avancées sans précédent et a grandement contribué à l’amélioration de la vie des populations au cours des 70 dernières années, comme en attestent des accords phares tels que l’Accord de Paris sur le climat et les Objectifs de développement durable. Pourtant, nombreux sont ceux qui se sentent exclus des bienfaits de la mondialisation de l’économie, et estiment que le système multilatéral ne produit pas les résultats escomptés. Au cours des deux prochains jours, nous aurons l’occasion de commencer à remodeler les fondations du multilatéralisme pour le rendre plus responsable, plus efficace et plus inclusif, de sorte qu’il profite à tous », a déclaré M. Gurría devant les participants à la Réunion ministérielle. (Discours intégral du Secrétaire général).

 

“Le multilatéralisme n’est pas une addition de bilatéralismes. C’est un dialogue à plusieurs voix, une polyphonie de l’action et de la pensée, et c’est cette polyphonie que nous devons apprendre ensemble à tisser, à réinventer, à rendre juste et efficace dans le monde qui est le nôtre,” a dit le Président Emmanuel Macron. “L’OCDE s’est judicieusement placée au cœur de combats contemporains décisifs, et notamment le combat contre les inégalités, et ce sont ces combats que je suis venu saluer et appuyer.” (Discours intégral du Président de la République française).

 
Session d'ouverture de la Réunion annuelle du Conseil de l’OCDE

Étaient également présents à l’ouverture de la Réunion ministérielle, la Présidente de la République de Lituanie, Mme Dalia Grybauskaitė et le Président de la République de Colombie, M. Juan Manuel Santos, qui ont participé à une cérémonie de signature officielle consacrant l’adhésion imminente de leur pays à l’OCDE en tant que 36ème et 37ème membres. Leurs adhésions entreront en vigueur une fois que la Lituanie et la Colombie auront pris les mesures appropriées au niveau national pour adhérer à la Convention de l'OCDE et déposé leur instrument d'adhésion auprès du gouvernement français, dépositaire de la Convention.

 

"Avec l'adhésion de la Colombie et de la Lituanie, l'OCDE devient un forum plus dynamique, pluraliste et inclusif pour l'échange et le partage des meilleures pratiques", a déclaré M. Gurria lors de la cérémonie de signature. "Le processus d'adhésion a été un catalyseur pour des réformes impressionnantes, qui ont non seulement profité aux deux pays, mais qui sont également des sources d'inspiration et d'apprentissage pour d'autres membres de l'OCDE et partenaires confrontés à des défis similaires."

 

French President Emmanuel Macron and OECD Secretary-General Angel Gurría congratulate President Dalia Grybauskaitė of Lithuania and President Juan Manual Santos of Colombia after the signing of Accession Agreements for the two countries to join the OECD.

Le Président français Emmanuel Macron et le Secrétaire général de l'OCDE, Angel Gurría, félicitent la Présidente lituanienne Dalia Grybauskaitė et le Président colombien Juan Manuel Santos après la signature des accords d'adhésion des deux pays à l'OCDE.

Durant cette réunion ministérielle de deux jours, les pays se pencheront sur la manière d'assurer une mise en œuvre efficace et un soutien élargi à des règles du jeu équitables à l'échelle mondiale. Les pays adopteront également un nouveau Cadre d’action politique pour une croissance inclusive et trois nouvelles Recommandations de l’OCDE illustrant en termes concrets l’intérêt de la coopération internationale :

  • La Recommandation de l’OCDE sur le Guide du devoir de diligence pour une conduite responsable des entreprises. Cette Recommandation établira une position commune internationale et des règles du jeu uniformes pour toutes les entreprises en ce qui concerne leurs responsabilités dans des domaines allant par exemple des chaînes d’approvisionnement en minerais et du secteur de l’habillement aux mesures à prendre face à l’esclavage moderne.

  • La Recommandation de l’OCDE sur les manifestations internationales et le développement local. Cette Recommandation établira un cadre destiné à aider les pays à mieux exploiter les retombées de manifestations telles que les Coupes du monde et les Jeux olympiques, et à évaluer leur contribution au développement local et au bien-être.

  • La Recommandation de l’OCDE sur les pratiques de financement soutenable et les crédits à l'exportation bénéficiant d'un soutien public. Cette Recommandation obligera les Adhérents à tenir dûment compte de la capacité d’un pays à contracter des dettes extérieures lors de leur décision d’octroyer des crédits à l’exportation bénéficiant d’un soutien public au secteur public de pays à faible revenu et d’autres pays confrontés à des problèmes d’endettement extérieur.

  • Opportunités pour tous : Cadre de l'OCDE pour une action politique sur la croissance inclusive. Ce nouveau cadre appelle des efforts urgents et concertés de la part des gouvernements pour permettre une croissance économique plus inclusive et durable qui profite à tous dans la société. Il met l'accent sur l'accès des groupes à faible revenu à des services de qualité afin qu'ils puissent contribuer à l'augmentation de la productivité, de la croissance et du bien-être.


Pour de plus amples informations, les journalistes sont invités à contacter la Division des médias de l’OCDE (news.contact@oecd.org; + 33 1 4524 9700).

 

Coopérant avec plus d'une centaine de pays, l'OCDE est un forum stratégique international qui s'emploie à promouvoir des politiques conçues pour améliorer le bien-être économique et social des populations dans le monde entier.

 

Documents connexes