Partager

Nouvelle-Zélande

Les politiques migratoires influencent le pouvoir d’attraction des pays de l’OCDE dans la course aux talents internationaux

 

29/05/2019 - Les pays de l’OCDE qui sont le plus attractifs pour de potentiels immigrés hautement qualifiés sont l’Australie, la Suède, la Suisse, la Nouvelle-Zélande et le Canada, en partie en raison des conditions favorables qu’ils offrent en termes d’admission et de séjour. Il ressort d’un nouvel ensemble d’indicateurs de la capacité des pays à attirer les talents, mis au point par l’OCDE, que la plupart des pays peuvent renforcer leur attractivité en accélérant les procédures de demande et en offrant de meilleures conditions de séjour aux immigrés hautement qualifiés et aux membres de leur famille.

 

La course mondiale aux talents a conduit de nombreux pays à mettre en place des cadres d’action plus favorables pour les individus les plus compétents, mais beaucoup d’autres facteurs contribuent à façonner la capacité des pays à attirer des talents étrangers.

 

Les Indicateurs de l’attractivité des pays de l’OCDE à l’égard des talents, qui sont publiés aujourd'hui, indiquent les résultats comparatifs des pays en termes de pouvoir d’attraction pour trois principaux groupes d’immigrés potentiels : les travailleurs hautement qualifiés ; les entrepreneurs ; et les futurs étudiants internationaux. Les indicateurs montrent que le classement des pays les plus attractifs change en fonction du groupe : pour les entrepreneurs, les cinq premiers pays sont le Canada, la Nouvelle-Zélande, la Suisse, la Suède et la Norvège. Pour les étudiants internationaux, ce sont la Suisse, la Norvège, l’Allemagne, la Finlande et les États-Unis.

 

 

Les États-Unis feraient partie des premiers choix pour les travailleurs hautement qualifiés et les entrepreneurs, mais ils sont pénalisés par la difficulté d’obtention des visas et les conditions comparativement restrictives qu’ils offrent aux familles 

 

Les Indicateurs de l’attractivité des pays de l’OCDE à l’égard des talents recouvrent sept dimensions : la qualité des opportunités ; le niveau des revenus et des impôts ; les perspectives d’avenir ; les conditions offertes aux familles ; le paysage des compétences ; la cohésion sociale ; et la qualité de vie. Les indicateurs tiennent aussi compte de la difficulté pour les immigrés potentiels possédant les compétences requises d’obtenir un visa ou un permis de séjour.

 

Chacune de ces dimensions revêtant une importance différente selon les individus, les Indicateurs de l’attractivité des pays de l’OCDE à l’égard des talents permettent aux utilisateurs de pondérer l’importance relative de chaque dimension et de générer un classement personnalisé indiquant les pays de destination qui correspondent le mieux à leurs propres priorités.

 

Le rapport sur Les Indicateurs de l’attractivité des pays de l’OCDE à l’égard des talents est disponible (en anglais) à http://www.oecd.org/migration/mig/migration-policy-debates-19.pdf.

 

Pour de plus amples informations, les journalistes sont priés de prendre contact avec Spencer Wilson de la Division Relations publiques et médias de l’OCDE (+33 1 45 24 81 18).

 

Pour un classement personnalisé en fonction de critères individuels, consulter le site suivant : http://www.oecd.org/migration/talent-attractiveness/

 

Coopérant avec plus d’une centaine de pays, l’OCDE est un forum stratégique international qui s’emploie à promouvoir des politiques conçues pour améliorer le bien-être économique et social des populations dans le monde entier.

 

Documents connexes